Des installations olympiques catalyseurs d’un redéveloppement urbain

City of Richmond, Richmond Olympic Oval, Richmond, BC, Canada

Lieu signature des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver en 2010, le Richmond Olympic Oval est la première installation olympique de patinage de vitesse conçue pour un usage à long terme. Le bâtiment a amené le développement d’un nouveau quartier urbain riverain à Richmond en Colombie-Britannique et il continue à le nourrir et à le supporter.

Historiquement, les installations de pistes intérieures, construites uniquement pour accueillir des événements olympiques de patinage de vitesse, ont rencontré d’importantes difficultés en matière de revenus et d’opération après les Jeux en raison de leur taille.

Le niveau de flexibilité du programme de l’établissement et l’utilisation multisports sont sans précédent dans les bâtiments sportifs de haute performance. L’espace d’activité principal permet aux sports de glace de coexister avec d’autres sports ou d’autres activités communautaires. L’installation est ensuite rapidement reconvertie en piste de patinage de vitesse. Le bâtiment est aussi un modèle de conception durable, se méritant la certification LEED Silver. Il générera des économies d’exploitation durant toute sa vie.



Je ne crois pas qu’il est exagéré de dire que ce bâtiment n’a pas d’égal ailleurs dans le monde. Aucun bâtiment de l’histoire olympique ne lui ressemble, aucun n’offre une telle souplesse.

– John Furlong, CEO – VANOC


100′ x 200′ – Le plafond de l’Oval est fait d’un bois provenant d’arbres attaqués par le dendroctone du pin ponderosa récupéré. Il est considéré comme la plus grande surface jamais couverte avec ce bois, autrefois mis au rebut. La Vitrine ainsi offerte à l’utilisation de ce bois encourage sa mise en œuvre ailleurs et atténue les difficultés économiques engendrées par l’épidémie du dendroctone du pin ponderosa qui affecte les communautés du nord de la Colombie-Britannique.